" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


Heurts à Calais : pour la troisième nuit consécutive, des heurts avaient lieu aux abords du camp de ...

Publié par PIERRE HAMMADI sur 11 Novembre 2015, 12:08pm

Heurts à Calais : pour la troisième nuit consécutive, des heurts avaient lieu aux abords du camp de migrants de la Jungle, à Calais.

La nuit a été "bien plus calme que les précédentes", selon le ministère de l'Intérieur. "Contrairement aux 300 grenades lacrymogènes tirées hier pour rétablir le calme, il n'y en a eu qu'une soixantaine hier", a précisé ce mercredi depuis Calais Pierre-Henry Brandet, le porte parole de la place Beauvau.

"Il n'y a pas eu de tentative des migrants de monter dans des camions sur l'autoroute comme les nuits précédentes". Dans la nuit de dimanche à lundi, 16 policiers avaient été légèrement blessés lors d'accrochages avec environ 200 migrants. Onze autres policiers avaient été blessés la nuit de lundi à mardi.

Quelque 250 policiers, dont des CRS mais aussi des agents de la BAC, de la BRI et du RAID, avaient été mobilisés dans la soirée de mardi aux abords du campement, où vivent 4.500 personnes.

Deux camions de CRS avaient pris place mardi soir dans un lotissement jouxtant les lieux des heurts. Aucune intrusion dans les propriétés privées n'a donc été constaté mardi, selon l'Intérieur. La veille, des migrants avaient en effet pénétré chez les Calaisiens pour se procurer des objets pouvant immobiliser des camions sur l'autoroute.

La police a promis qu'elle irait à la rencontre de "tous ces riverains pour leur donner des conseils, les rassurer et les inviter à porter plainte pour que l'action judiciaire puisse s'accomplir".

 "On a eu des dégradations : des poubelles volées, des caillasses dans notre jardin, des bombes lacrymogènes...Là, on m'a pété mes palissades... Combien de temps cela va-t-il durer ? On est plus chez nous, on vit avec nos fenêtres et volets fermés. On ne peut même plus aller dans notre jardin avec les enfants", se plaignait Sandy, riverain de la "Jungle", auprès d'un correspondant de l'AFP...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents