" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement

Publié par PIERRE HAMMADI sur 7 Septembre 2020, 23:26pm

Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement
Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement
Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement
Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement
Chevaux mutilés, tués: la gendarmerie au point mort, le gouvernement met en place une cellule d'accompagnement

Un homme a été arrêté ce lundi 7 sptembre à Nambsheim dans le Haut-Rhin (68) dans l'enquête sur les mutilations de chevaux. Il est suspecté d'avoir attaqué des chevaux dans l'Yonne. Ces derniers mois en France, plus d’une trentaine de mutilations d'équidés ont été recensées, dans tout le pays.

Il est suspecté d'avoir infligé des sévices à un cheval et deux poneys, dans la nuit du 24 au 25 août, à Villefranche-Saint-Phal dans l'Yonne : un homme âgé de 50 ans a été interpellé ce lundi à Nambsheim dans le Haut-Rhin, par les gendarmes de la section de recherche de Dijon. Il a été placé en garde à vue mais il nie être impliqué dans cette affaire selon franceinfo. Par ailleurs, des perquisitions à son domicile n'ont pour le moment rien donné, d'après les informations de France Inter, mais du matériel informatique a été saisi.

Plusieurs recoupements ont mis les enquêteurs de la section de Recherche de Dijon sur la piste de cet homme qui a des antécédents judiciaires en Allemagne en lien avec des sévices sur animal, a précisé le parquet de Sens à France Inter.

C'est la première arrestation dans cette affaire. Des dizaines de mutilations de chevaux ont été recensées depuis le début de l'année 2020 dans plusieurs départements français et se sont intensifiés pendant l'été. Ce lundi soir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie rendent visite à une éleveuse de chevaux installée dans l'Oise, dont des équidés ont été victimes de cette série de mutilations.

Vous trouverez ci-après plusieurs twits sur des chevaux mutilés, tués dans plusieurs département du pays :

Les cas, toujours choquants pour les bêtes survivantes et les propriétaires, ne cessent de se multiplier, mais le mystère persiste. Si un individu a été arrêté dans le Haut-Rhin et placé en garde à vue lundi 7 septembre, l'homme a été rapidement libéré et mis hors de cause. Il était soupçonné d'avoir participé à la mutilation de deux poneys dans un centre équestre de l'Yonne. Son dossier comportait des antécédents judiciaires en Allemagne, en lien avec des sévices sur animal, mais les perquisitions effectuées et les saisies de son matériel informatique n'ont pas abouti. En raison de l'incroyable nombre de départements touchés, les enquêteurs ont toutefois une certitude : ces actes sont forcément le fait de plusieurs auteurs, d'abord pour des raisons de modes opératoires, mais aussi géographiques.

le mercredi 9 septembre 2020, le ministre de l'agriculture Julien Denormandie a twitté sur son compte "Pour soutenir les propriétaires des chevaux face à ces actes de cruauté, nous mettons en place une cellule d'accompagnement. Appelez le 0 800 738 908

 

Message de la gendarmerie nationale :"La #gendarmerie a signé aujourd’hui avec des fédérations équines une convention de #partenariat pour mieux lutter contre le phénomène des #chevauxmutilés.

 
👉

Objectifs ? Partage régulier d'informations de prévention et de conseils, et sécurisation des emprises".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents