" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


Manifestante grièvement blessée à Nice : La famille porte plainte, le parquet ouvre une enquête

Publié par PIERRE HAMMADI sur 24 Mars 2019, 16:56pm

Manifestante grièvement blessée à Nice : La famille porte plainte, le parquet ouvre une enquêteManifestante grièvement blessée à Nice : La famille porte plainte, le parquet ouvre une enquête

Samedi matin, vers 11 heures, lors de l’Acte 19 des Gilets Jaunes sur la place Garibaldi à Nice étaient réunis quelques dizaines de "gilets jaunes" surveillés par un important dispositif policier. Parmi les manifestants, la militante d'Attac de 74 ans, Geneviève Legay. La vieille dame aux cheveux blancs scande "Liberté de manifester" en agitant un drapeau altermondialiste arc-en-ciel.

Quelques minutes plus tard, les forces de l'ordre chargent pour faire évacuer la place. Geneviève Legay a violement chuté au sol lors de cette charge. "Ils lui ont marché dessus, c'était très violent", s'indigne l'avocat de la famille de la manifestante, Me Arié Alimi.

Lors de la manœuvre de dispersion, sa tête a frappé un plot en métal. Il n'y avait pas d'hostilité particulière de la part des manifestants lorsque les policiers ont chargé.

Je n'ai jamais vu de telles images dans notre pays depuis bien longtemps, il faut que ça cesse", a expliqué le conseil de la famille de Geneviève. "Vous pensez qu’on peut justifier que des forces de l’ordre chargent des personnes âgées même si c'est interdit ? C’était une place publique à Nice. C'est dramatique", a constaté Arié Alim. 

La place Garibaldi est le lieu habituel des rassemblements niçois mais elle était incluse samedi 23 mars dans le périmètre interdit aux gilets jaunes.

Christian Estrosi, maire de la ville, avait demandé et obtenu une interdiction de manifester dans une grande partie de la ville, alors que les précédentes mobilisations des Gilets Jaunes à Nice n’avaient pas entraîné de dégradations.

Immédiatement hospitalisée, la septuagénaire est aujourd'hui sédatée, dans un état "stable".

Selon une de ses filles, Delphine Parent, sa mère souffrirait de plusieurs fractures au crâne. La violence du choc a entraîné une fracture de l’os de son oreille interne, le rocher, ainsi que de nombreux hématomes sous-duraux, des hémorragies dans la boite crânienne.

La famille de la victime a chargé son conseil de porter plainte pour "violences volontaires en réunion avec armes par personnes dépositaires de l'autorité publique et sur personne vulnérable". Cette plainte visera également le préfet des Alpes-Maritimes pour "complicité par ordres", précise Me Alimi. 

Dans un communiqué, l'organisation altermondialiste s'"indigne de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France" et apporte son soutien à la militante.

Sur Twitter, l'association Attac a exigé "que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence soient clairement établies à l'encontre de sa porte-parole pour les Alpes-Maritimes, "militante infatigable pour la paix".

Le parquet a indiqué avoir ouvert dès samedi après-midi "une enquête classique en recherche des causes des blessures", précise le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre. "J'ai ordonné la saisie des images vidéo, par ailleurs d'excellente qualité, et fait des réquisitions auprès de l'hôpital Pasteur", a ajouté M. Prêtre qui a aussi fait ausculter Geneviève Legay, samedi soir par un médecin légiste. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents