" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


Benjamin Griveaux évacué de son ministère après une intrusion violente

Publié par PIERRE HAMMADI sur 5 Janvier 2019, 21:14pm

Le porte-parole du gouvernement et ses collaborateurs, ont dû être évacués après une intrusion violente dans la cour de son ministère à Paris, samedi 5 janvier, en marge de l'"acte 8" des "gilets jaunes".

Benjamin Griveaux était dans son bureau quand des individus ont défoncé la porte de son secrétariat d'État avec un engin de chantier qui était dans la rue. Ils ont pénétré dans la cour sans entrer dans les locaux, avant de repartir du site qui abrite également le ministère des Relations avec le Parlement, au 101 rue de Grenelle. 

"C'est jamais très agréable de défoncer à coup d'engin de chantier l'endroit où vous travaillez, mais ce n'est pas moi qui ait été attaqué, c'est la République, c'est nos institutions", a réagi Benjamin Griveaux devant son ministère.

Le porte-parole du gouvernement évoque "trois ou quatre personnes très actives dans la cour" en plus de "la personne qui conduisait l'engin de chantier". Il indique qu'ils ont "brisé quelques vitres" et que "les voitures du ministère sont inutilisables". Benjamin Griveaux et "cinq ou six" collaborateurs ont été évacués par "la porte arrière du ministère", a-t-il précisé. 

"Il n'y a pas eu de contact avec les manifestants. J'étais dans mon bureau en train de travailler lorsque des Gilets jaunes ont défoncé le portail et la grille avec un engin de chantier trouvé dans la rue. Ils ont également brisé quelques vitres et les voitures du ministère sont inutilisables. Mon officier de sécurité m'a dit : "monsieur le ministre, il faut partir". On a mis en sécurité, pas que moi, mais mes équipes", a-t-il déclaré. 

"Ceux qui sont rentrés ici aujourd'hui se sont mis hors de la République. J'espère que les caméras internes du ministère permettront de les identifier et de les punir. Evidemment c'est gravissime. Je crois que c'est le fait d'une minorité qu'on invite sur les plateaux télé. Ceux qui veulent radicaliser le mouvement trouveront toujours face à eux une République qui se tient debout." a ajouté Benjamin Griveaux.

Pour cette huitième journée de rassemblement des Gilets jaunes, des violences ont eu lieu en province et à Paris, notamment près du Musée d'Orsay et boulevard Saint-Germain.

Paris, le 5 janvier 2019

Paris, le 5 janvier 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents