" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


De Maëlys à Noyer, Nordahl Lelandais avance des scénarios de morts accidentelles

Publié par PIERRE HAMMADI sur 6 Avril 2018, 11:22am

 

Nordahl Lelandais a reconnu avoir giflé la petite Maëlys de 8 ans, et c'est ce coup qui, selon lui, a entraîné la mort de la fillette.

Lors de son audition du 19 mars, l'ancien maître-chien de 35 ans a expliqué avoir voulu montrer ses chiens à la fillette, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, alors que tous les deux participaient à un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère. Dans la voiture, l'enfant a paniqué, lui a demandé de faire demi-tour, et toujours selon sa version, s'est mise à s'agiter et à crier. C'est dans ce contexte qu'il lui a "mis un coup avec le revers de la main, violent, sur le visage" de l'enfant assise à sa droite sur le siège passager, alors qu'il conduisait, selon une source proche de l'enquête, confirmant des informations de BFM-TV.

Voyant l'enfant évanouie, l'ex-militaire explique ensuite avoir tenté de prendre son pouls, en vain. Ayant constaté son décès, Nordahl Lelandais dit avoir déposé le corps de Maëlys dans une cabane près de chez ses parents. "jette son short taché de sang et retourne au mariage", selon ses dires. Au début de l'affaire, le mis en cause avait affirmé s'être débarrassé de son vêtement, jamais retrouvé, car il était taché par du vin. 

C'est après être retourné au mariage que l'ex-maître-chien dit être revenu chercher le corps de l'enfant pour le cacher dans le massif de la Chartreuse, là où il a fini par emmener les enquêteurs près de six mois plus tard, le 14 février.

Il s'agit de sa version des faits et les investigations se poursuivent, a déclaré à l'AFP une autre source, proche du dossier, sans se prononcer sur le fait de savoir "si mettre une gifle, même forte, à une enfant peut la tuer". Quant à la fracture de la mâchoire relevée sur les os de la fillette, "elle peut avoir pour origine un coup ou un choc violent".

Nordahl Lelandais "essaie de plaider les violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner", "la même stratégie" que dans le dossier de la mort d'Arthur Noyer. 

Le 29 mars, Nordahl Lelandais a également avoué avoir tué le caporal Arthur Noyer, évoquant une "bagarre" qui aurait entraîné une chute mortelle, selon un communiqué du parquet de Chambéry publié vendredi 6 avril. "Il a admis avoir frappé de plusieurs coups de poing au visage Arthur Noyer et (que) l'un d'eux avait entraîné la chute de ce dernier. Nordahl Lelandais indiquait avoir alors constaté le décès" du jeune homme de 24 ans.

Lors d'une précédente audition, le 5 février, Nordahl Lelandais avait reconnu avoir pris en stop Arthur Noyer à Chambéry, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Des restes du crâne de la victime avaient été découverts sur un chemin de randonnée en septembre à Cruet, petite commune de Savoie située au pied du massif des Bauges et proche de Montmélian, à une vingtaine de kilomètres de Chambéry. D'autres ossements y ont été découverts depuis.

Nordahl Lelandais a été mis en examen pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys, et pour l'assassinat d'Arthur Noyer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents