" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI

Le blog de Pierre HAMMADI

Bienvenue à tous


Meurtre d'Alexia Daval : Jonathann son mari a avoué l'avoir tuée

Publié par PIERRE HAMMADI sur 31 Janvier 2018, 17:22pm

Quand Jonathann Daval lisait un discours pour rendre un hommage à sa femme Alexia

Quand Jonathann Daval lisait un discours pour rendre un hommage à sa femme Alexia

Le mari d'Alexia Daval, la joggeuse retrouvée morte fin octobre dans un bois de Haute-Saône, a indiqué aux enquêteurs l'avoir tuée "par accident, qu'il ne voulait pas et il regrette ", ont annoncé mardi 30 janvier ses avocats, Mes Ornella Spatafora et Randall Schwerdorffer.

Selon eux, "il est dévasté. (...) Il était au bout, il fallait que ça sorte, c’est un garçon qui a pensé au suicide, il ne savait plus comment faire."

"Il l'a étranglée", a ensuite détaillé devant la presse Me Schwerdorffer, assurant que son client n'avait "pas été dans une logique criminelle" et "n'avait impliqué personne d'autre". "Il n'a jamais essayé de mettre le feu au corps d'Alexia", a ajouté l'avocat.

"Ils avaient une relation de couple avec de très fortes tensions. Alexia avait une personnalité écrasante, il se sentait rabaissé, écrasé. À un moment, il y a eu des mots de trop, une crise de trop, qu'il n'a pas su gérer", a encore expliqué l’avocat, avant de conclure : "Il a essayé d'être ce gendre parfait, il n'a pas réussi. (...) Il l'a étranglée et après il a été dépassé par tout."

Le mardi 30 janvier, vers 21 h, Edwige Roux-Morizot, la procureure de la République de Besançon, a tenu une conférence de presse. Il "est mis en examen pour meurtre sur conjoint encourant la réclusion à perpétuité" et est placé en détention, indique alors la procureure.

"Il a déjà été fait état d’éléments accablants à son encontre par ses avocats" a ajouté la procureure, montrant un certain énervement au sujet des annonces des avocats du mari d’Alexia Daval. "Tout est dit ? Pas vraiment, l’épilogue de cette affaire a été, est et sera considérable", a-t-elle annoncé.

"La mort accidentelle a été rapidement écartée", a expliqué Edwige Roux-Morizot . "Le drap sur le corps d’Alexia était un élément important ", explique la procureure de la République. "On n’imaginait pas un rôdeur avoir un drap avec lui dans sa voiture."

"Cette enquête a permis de réunir un nombre d’éléments suffisamment objectifs, aboutissant à l’accusation de meurtre sur conjoint." Notamment, les éléments d’analyse sur la voiture de fonction de Jonathann Daval qui a bougé durant la nuit. Or, il y avait des incohérences dans les déclarations dans son emploi du temps à ce sujet.

Des éléments qui n’ont pas été remis en cause par l’accusé. "C’est mieux que cela se termine comme ça" avec les aveux,", a-t-elle affirmé en conclusion de sa conférence de presse. La préméditation n’a pas été retenue.

"Il n'a jamais essayé de mettre le feu au corps d'Alexia", a affirmé son avocat Me Schwerdorffer. Alors que le corps partiellement brûlé d'Alexia Daval, employée de banque de 29 ans, avait été retrouvé le 30 octobre, dissimulé sous des branchages dans le bois d'Esmoulins, près de Gray (Haute-Saône).

Deux jours auparavant, c'est son mari, un informaticien de 34 ans qui avait alerté et signalé sa disparition, affirmant que sa femme était partie courir mais n'était pas rentrée.

L'autopsie avait révélé que la jeune femme avait été victime de violences, de coups et avait été asphyxiée. 

Les enquêteurs ont entendu plus de 200 personnes depuis la découverte du corps d’Alexia Daval et écarté de nombreuses pistes, dont celles d’un délinquant sexuel ou d’un éventuel amant de la victime.

Selon Maître Jean-Marc Florand, avocat des parents d’Alexia Daval, ces derniers considéraient leur gendre "comme leur fils" et sont "polytraumatisés" depuis que Jonathann a avoué avoir tué leur fille, après avoir gardé le silence pendant trois longs mois.

"Ils sont dans un état de sidération totale. Abasourdis", confiait mardi soir Jean-Marc Florand, leur avocat. Car selon lui, les beaux-parents de Jonathann "n’ont jamais eu le moindre doute à son égard" depuis le 30 octobre et la découverte du corps d’Alexia. Ils sont restés totalement imperméables aux rumeurs insistantes qui le mettaient en cause. Ils n’ont jamais demandé, les yeux dans les yeux à leur gendre, ce qu’il pensait de ces soupçons. "Parce qu’ils avaient une confiance absolue en lui et que la confiance ne se monnaye pas", explique Me Florand.

 Maître Jean-Marc Florand rappelle la nature très forte des liens entre les époux Fouillot et Jonathann Daval. "Ils le considèrent comme leur fils. Depuis la mort d’Alexia, ils l’ont toujours énormément soutenu, aidé, Jonathann venait très souvent manger, dîner chez eux… Lors de la messe des obsèques, le père d’Alexia a dit devant des milliers de personnes que Jonathann était un gendre idéal."

L’avocat sait qu’après la sidération viendra le temps des questionnements. "Pourquoi ? Où ? Comment ? Alexia a-t-elle souffert ? Pourquoi ces mensonges ? Mes clients voudront savoir ce qu’il s’est réellement passé."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents