Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI


Marseille : Une policière agressée lors d'une interpellation

Publié par PIERRE HAMMADI sur 12 Mars 2017, 17:51pm

Marseille : Une policière agressée lors d'une interpellation

Une policière de la Brigade anti-criminalité (Bac) a été "sérieusement blessée" au visage samedi matin 11 mars lors d'une interpellation. 

L'équipage de police, qui intervenait dans le 8e arrondissement de Marseille, à la suite d'un refus d'obtempérer, tentait de contrôler trois individus en état d'ébriété lorsque l'agression a eu lieu, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur. 

"Ces derniers se rebellaient, deux d'entre eux agressant la policière en lui assénant de très violents coups de poings et de pieds à la tête. Le sang-froid de ses collègues et l'arrivée rapide de renforts, permettaient l'interpellation des trois hommes, immédiatement placés en garde à vue", poursuit le communiqué.  

La policière a reçu plusieurs coups de poing et de pied à la tête qui ont provoqué une triple fracture faciale, entraînant 15 jours d'incapacité temporaire de travail, a précisé dimanche 12 mars le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux "condamne avec la plus grande fermeté cette agression particulièrement grave et souhaite un prompt et complet rétablissement à cette fonctionnaire de police" et rend "un hommage appuyé à ses collègues dont le professionnalisme a permis de mettre fin à un déchaînement de violence intolérable dont les auteurs auront à rendre compte devant la Justice", conclut le communiqué. 

 

Placés en garde à vue après l'incident, ses trois agresseurs devraient être présentés lundi matin 13 mars au parquet. La policière a quitté l'hôpital dimanche, où elle a été soignée pour une triple fracture au visage.

Après cette agression, le secrétaire général du syndicat de policiers Alliance Jean-Claude Delage a souhaité un "prompt rétablissement" à la policière blessée, affirmant dans un communiqué que "ces faits inqualifiables doivent conduire la justice à prononcer des peines exemplaires contre leurs auteurs".

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents