Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI


Primaire de la droite et du centre : Le président de l'UDI appelle au boycott

Publié par PIERRE HAMMADI sur 11 Mars 2016, 12:40pm

Une déclaration forte en forme de coup de pression de la part d'un parti qui peine à exister de façon autonome depuis son lancement en octobre 2012, coincé entre le Modem et LR.

Le divorce est consommé entre le parti Les Républicains et les centristes de l'UDI. Deux jours après avoir annoncé que le parti ne participerait pas à la primaire "de la droite et du centre" pour 2017. Jean-Christophe Lagarde, son président, a enfoncé le clou. Sur Radio Classique ce vendredi, il a carrément appelé les militants de son parti à "refuser de participer à la primaire".

"Il y aura [...] un vote la semaine prochaine des militants de l'UDI et je les invite à refuser à participer à la primaire, a lancé le président de l'UDI. Nous allons préparer notre projet présidentiel et législatif, investir nos candidats aux élections législatives et si, après leur primaire, [Les Républicains, NDLR] souhaitent discuter, nous discuterons, sinon évidemment nous assumerons nos différences politiques".

Une déclaration forte en forme de coup de pression de la part d'un parti qui peine à exister de façon autonome depuis son lancement en octobre 2012, coincé entre le Modem et LR.

"[Chez Les Républicains], tous disent qu'ils veulent travailler avec nous, mais ce ne sont que des mots. Ou alors ils veulent attendre le résultat de la primaire, ce qui est trop tard. Dans ces conditions, la primaire de la droite aura lieu sans nous. Ce sera la primaire de la droite, pas du centre".

Jean-Christophe Lagarde a décidé de faire cavalier seul. Une attitude qui doit toutefois encore être validé par les militants lors du congrès du parti qui se tient le 20 mars prochain.

Les quelque 23.000 adhérents de l'UDI doivent décider d'ici le 20 mars, par vote électronique, de leur stratégie vis-à-vis de la primaire organisée les 20 et 27 novembre.

Le président de l'UDI n'exclut donc pas la possibilité, au premier tour de l'élection présidentielle de 2017, la présence d'un candidat UDI "que les militants choisiront le moment venu si ses idées ne sont pas prises en compte".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents