Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI


Belgique : des hooligans perturbent les hommages sur la place de la Bourse à Bruxelles

Publié par PIERRE HAMMADI sur 27 Mars 2016, 19:57pm

Plusieurs dizaines de hooligans ont fait irruption dimanche 27 mars place de la Bourse, à Bruxelles, en scandant des slogans comme "On est chez nous" et "Tous ensemble", perturbant le recueillement de dizaines de personnes qui se relaient depuis mardi pour rendre hommage, en silence ou en chansons, aux victimes des attaques jihadistes. Sur les marches de la Bourse, les manifestants ont déroulé une banderole sur laquelle on pouvait lire "Les Casuals (un genre de hooliganisme, ndlr) contre le terrorisme".

"On est des hooligans", "on est chez nous", ont lancé les manifestants vêtus de noir sur la place de la Bourse. "Complices terroristes, complices terroristes", ont-ils scandé face aux manifestants pacifiques installés sur les marches de la Bourse. "Le fascisme ne passera pas", leur ont répondu ces derniers.

Samedi après-midi, les autorités belges avaient demandé aux organisateurs d'une "marche contre la peur", initiée après les attentats qui ont fait au moins 31 morts le 22 mars, de reporter l'événement pour des raisons de sécurité. La manifestation a bien été annulée, mais les Bruxellois continuent de se retrouver sur cette place du centre de la ville pour rendre hommage aux victimes des attaques terroristes.

Surveillés par les forces anti-émeutes, les hooligans ont répété des slogans virulents à l'endroit du groupe jihadiste État islamique, qui a revendiqué les attentats. Selon une journaliste de CNN présente sur place, des saluts nazis étaient visibles dans la foule des manifestants. Quelques minutes après le début du rassemblement, peu après 15 heures, des canons à eau ont été utilisés pour disperser les manifestants.

D'après les chemins de fer belges, la SNCB, les militants nationalistes qui ont perturbé dimanche les rassemblements silencieux sur la place de la Bourse auraient repris le train vers Vilvorde, une commune située au nord-est de Bruxelles, d'où ils étaient partis un peu plus tôt dans la journée.

Selon la police belge, une dizaine d'interpellations ont eu lieu à Bruxelles après l'irruption de quelque 200 manifestants nationaliste sur la place de la Bourse. Les manifestants ont notamment lancé des projectiles incendiaires vers les forces de l'ordre et dégradé du mobilier urbain, a précisé la police à l'agence de presse Belga.

Charles Michel "condamne fermement" les "débordements" qui ont eu lieu place de la Bourse dimanche, demandant "le respect à un moment de deuil pour tout le pays". Le Premier ministre belge a jugé "tout à fait inapproprié que des manifestants rompent (la période de) recueillement à la Bourse à Bruxelles". "Les gens se réunissent pour trouver un réconfort", a-t-il commenté auprès de l'agence Belga, selon le Soir.

Le maire de Bruxelles Yvan Mayeur a réagi aux incidents qui ont eu lieu sur la place de la Bourse dimanche après-midi, se disant "scandalisé par ce qui se passe, de constater que de telles crapules viennent provoquer les habitants sur les lieux de leur hommage", d'après le journal Le Soir. "Nous avons été prévenus hier de leur venue possible, et je constate que rien n’a été fait pour les empêcher de se rendre à Bruxelles", a-t-il ajouté, demandant "une réaction du gouvernement fédéral par rapport à cela".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents