Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Pierre HAMMADI


Attentats de Paris : le deuxième suspect en fuite enfin identifié comme étant Najim Laachraoui

Publié par PIERRE HAMMADI sur 21 Mars 2016, 17:50pm

Les services de renseignements le pensaient en Syrie depuis 3 ans... En réalité, le Belge Najim Laachraoui, qui se cachait ces derniers mois sous la fausse identité de Soufiane Kayal, était rentré en Europe pour participer à la préparation des attentats de Paris.

Depuis l'arrestation de Salah Abdeslam, c'est l'un des deux hommes toujours en fuite activement recherchés. Soufiane Kayal, qui utilisait une fausse carte d'identité belge, vient d'être formellement identifié. Le parquet fédéral belge annonce ce lundi matin qu'il s'appelle en réalité Najim Laachraoui. L'homme est né le 18 mai 1991 et était parti en Syrie en février 2013.

Le nom de Najim Laachraoui figure sur dans les fichiers de l'Organe belge de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), selon une information de la RTBF. Sa présence en Syrie était connue depuis 2013 et depuis 2014, un mandat d'arrêt international a été prononcé à son encontre.

Najim Laachraoui est en ce moment même jugé en Belgique, dans un procès pour terrorisme. Quinze ans de prison ferme ont été requis contre lui.

Les enquêteurs, qui le recherchent sous l'identité de Najim Laachraoui disposent de plusieurs éléments contre lui. On sait tout d'abord que le 9 septembre 2015, il a été contrôlé sous sa fausse identité de "Soufiane Kayal" à la frontière entre la Hongrie et l'Autriche à bord d'un véhicule Mercedes de location.

Najim Laachraoui se trouve en compagnie de deux personnes: Salah Abdeslam et Mohamed Belkaid qui fait usage alors d'une fausse cartes d'identité belge au nom de Samir Bouzid. Ce dernier a été tué mardi dernier lors de la perquisition de Forest.

Najim Laachraoui a également loué sous son identité fictive la maison d'Auvelais, en Belgique, qui a servi de planque aux terroristes. On y retrouvera son ADN. D'autres traces lui appartenant, ont également été découvertes dans l'appartement conspiratif de Schaerbeek. Par ailleurs, une des lignes téléphoniques qu'il utilisait était en contact le soir du 13 novembre avec le coordinateur des attentats, Abdelhamid Abaaoud.

Son ADN a aussi été retrouvé sur deux ceintures d'explosifs utilisées pour l'une au Bataclan et l'autre au Stade de France, indique ce lundi la RTBF. Le média, qui évoque les connaissances en électromécanique de l'intéressé, émet l'hypothèse qu'il ait pu avoir un rôle d'artificier dans l'organisation des attentats. L'appartement de Schaerbeek, dans lequel sa présence a été détectée, a très probablement servi, toujours selon la RTBF, de lieu de confection des explosifs.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents